Prix littéraire Pittard de l'Andelyn 2019

Fiction fine et intelligente, La Bonne vie est inspirée de la vie du poète français « maudit » et déchu Roger Gilbert-Lecomte (1907-1943), autant affamé d’absolu qu’enclin à s’autodétruire, et de la sociabilité intellectuelle du cercle d’artistes auquel il appartenait (« Le grand jeu » 1920), contemporain du surréalisme mais refusant de s’y rallier.